– publié le 22 janvier 2019 à 11h00

Le S&P500 entre dans une zone clé

L’intervention du vendredi 4 janvier 2019 a tenu ses promesses. Ce jour- là, le Président de la Réserve Fédérale Américaine J. Powell s’est exprimé en public avec l’objectif de rassurer les marchés et de baliser le terrain pour ses agissements futurs en abandonnant (provisoirement) les hausses de taux. Ces paroles ont retenue toute l’attention des investisseurs et cette prise de parole à fait son office. En effet, depuis cette date, l’indice S&P500 a pratiquement retracé les trois quarts de la baisse de l’automne. La banque de Chine (PBOC) a rajouté une couche la semaine passée en injectant USD 83 milliards dans l’économie. Le cadre est placé, les banquiers centraux prennent à nouveau le leadership.

Techniquement, nous arrivons dans une zone « sensible » sur l’indice S&P500 (cf. rectangle noir ci-dessus). Deux scénarios se présentent dès lors à nous. Le premier scénario traverse le niveau de 2750 – 2800 points, fait fît du creux de fin 2018 et repart haussier. Le second scénario rejette cette zone sensible pour revenir sur 2’350 points. Historiquement, en visualisant des situations techniques similaires, c’est plutôt le cas « 2 » qui se produit, à la différence près que lors des dernières situations, les banques centrales n’avaient pas une influence aussi grande ! Nous allons pouvoir mesurer toute leur emprise sur les marchés.

DISCLAIMER
Cette note est purement informative. Les prévisions indiquées ne constituent pas des recommandations d’achat ou de vente et ne sauraient être considérées comme une garantie de l’évolution future. Elles n’engagent en aucun cas la responsabilité de GIP SA et sont susceptibles de modification en tout temps sans préavis.

Mise à jour périodique

Partager cette analyse :