– publié le 12 mars à 14h00

Les mauvaises nouvelles se transforment en bonnes nouvelles, entendez par là que lors de la dernière réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE), les facilités accordées aux banques européennes indiquent une poursuite de la dégradation de la situation économique.

 

En effet, la croissance faiblit avec comme corollaire un ralentissement de la progression des bénéfices des sociétés, une diminution des rachats d’actions et une augmentation des risques.  Le marché n’en a cure, il continu inexorablement sa progression envers et contre tout. La preuve qu’il faut rester dans le sillage des banquiers centraux.

La BCE n’attend plus que 1,1% de croissance en 2019 et dans la foulée, l’Euro fait un plus bas des 4 derniers mois contre le dollar.

Pourtant sensé réduire le risque du secteur bancaire européen, le TLTRO – III (Targeted Longer-Term Refinancing Operations) a premièrement fortement pesé sur les rendements des obligations européennes, et deuxièmement, tiré à la baisse tout le secteur bancaire.

D’aucuns se laissent à dire que la BCE est en train d’utiliser ses dernières cartouches et qu’en cas de crise plus profonde, sa marge de manœuvre sera fortement limitée.

Evolution du Bund allemand – Sept. 18 à aujourd’hui

Ces actions ont donc fortement pesé sur le rendement du Bund allemand (emprunt à 10 ans)  qui côte à 0,06%. Pour mémoire, il y a un peu plus d’une année, le 5 février 2018, le Bund offrait un rendement de 0.81% ! Cette baisse des rendements peine à relancer durablement le marché des actions en Europe. La dégradation des données économiques, ainsi que les révisions à la baisse des projections de croissance de la banque centrale européenne ont rendu les marchés hésitants à l’approche des seuils techniques clés.

Du côté des États-Unis,  le rapport de l’emploi s’est révélé mitigé, avec notamment une surprise négative dans les créations d’emplois (20k vs 180k attendu) probablement biaisé par le shutdown. Ceci laisse-t-il présager que les États-Unis sont aussi au début d’un ralentissement ?

Évolution du Stoxx 600 – Févr. 17 à aujourd’hui

Les marchés ont repris la semaine tambours battants, sur fonds de rebond technique. Sur un horizon court terme, ce genre de rebond doit être une opportunité de reconsidérer l’exposition aux risques des portefeuilles. Il faut cependant rester attentif du temps que les prix oscillent autour de cette oblique car une cassure ouvrirait un potentiel haussier intéressant sur le Stoxx 600.

DISCLAIMER
Cette note est purement informative. Les prévisions indiquées ne constituent pas des recommandations d’achat ou de vente et ne sauraient être considérées comme une garantie de l’évolution future. Elles n’engagent en aucun cas la responsabilité de GIP SA et sont susceptibles de modification en tout temps sans préavis.

Mise à jour périodique

Partager cette analyse :